PLANETE CULTURE's Fan Box

PLANETE CULTURE sur Facebook

Blog d'information générale sur l'actualité au Burkina Faso

mercredi 7 janvier 2009

Affaire tentative d’assassinat du représentant de British American Tobacco : Salif Kossouka à la MACO

mardi 6 janvier 2009.

Selon de sources concordantes, Salif Kossouka Ouédraogo, patron de la holding NESKO, a été entendu hier par la juge d’instruction Rose Ouédraogo, qui a décerné un mandat de dépôt contre lui. Aussitôt, il a été déféré à la Maison d’arrêt et de correction de Ouagadougou (MACO).
On imagine que cette arrestation est liée à la présumée tentative d’assassinat sur la personne de Travaly Bandja, le représentant de British American Tobacco (BAT) au Burkina Faso.

On se rappelle, en effet, que la presse avait rapporté que, dans la nuit du 8 au 9 octobre 2008, un vigile de l’agence de gardiennage "Force de sécurité et de protection" aurait été commis pour attenter à la vie de M. Bandja.

Mais, pris de remords, il se serait dégonflé avant d’aller se mettre à table à la gendarmerie. L’enquête a par la suite permis d’expédier 6 personnes à la MACO au nombre desquelles un certain Issouf Ouédraogo, réputé proche de Salif Kossouka Ouédraogo.

Ce dernier étant, aux yeux de certains, le commanditaire de cette présumée affaire, mais aux dernières nouvelles, celui qui l’avait chargé s’était, dit-on, rétracté.

Au moment où l’affaire était l’objet de tous les commentaires et des rumeurs, le jeune homme d’affaires (il a 36 ans) était hors du pays. A son retour au bercail, il est sorti de sa réserve, en accordant une interview à l’Observateur Paalga dans laquelle il disait n’être mêlé ni de près ni de loin à cette histoire. "Tel sera pris qui croyait prendre", avait-il lâché, sibyllin. Une affaire donc à suivre.

L’Observateur Paalga

Aucun commentaire:

Une erreur est survenue dans ce gadget