PLANETE CULTURE's Fan Box

PLANETE CULTURE sur Facebook

Blog d'information générale sur l'actualité au Burkina Faso

mercredi 24 décembre 2008

Salaires : ce que gagnent le Président du Faso et le Premier ministre

lundi 22 décembre 2008.

Ils sont nombreux à se demander combien par exemple le président du Faso gagne par mois. Si dans les démocraties avancées – et de plus en plus dans certains pays africains – le salaire du chef de l’Etat n’est pas un tabou, ce n’est pas encore le cas dans notre pays. C’est pratiquement chercher à connaître le sexe des anges que de vouloir savoir ce que coûte le premier magistrat burkinabè au budget de l’Etat.
Toutefois, ceux que cela intéresse ont bien pu satisfaire leur curiosité en feuilletant le n° 221 du 15 au 30 septembre 2008 du bimensuel "Construire l’Afrique" de feu Cheick Ousmane Diallo. Ledit numéro est beaucoup consacré aux salaires dans la Fonction publique, allant du chef de l’Etat au plus petit fonctionnaire en passant par le Premier ministre, les ministres, les présidents d’institutions, etc.

C’est ainsi qu’on y apprend que le Président du Faso touche par mois un salaire de 1 million 672 000 F CFA, qui est soumis à l’impôt. Comme indemnités, il bénéficie de 750 000 F CFA au titre de l’indemnité de représentation. Côté avantages, le premier des Burkinabè bénéficie gratuitement du logement, de l’électricité, du gaz, du téléphone, d’un parc automobile, etc. A côté de ces montants officiels, il y a ce que le commun des mortels appelle la caisse noire plus prosaïquement désignée sous l’appellation de fonds spéciaux dont le montant n’est pas précisé. Ceux-ci sont également mis à la disposition du premier magistrat.

En plus de tout ceci, le chef de l’Etat bénéficie de résidences officielles à Ouagadougou et Bobo, d’un avion de commandement, d’une prise en charge de ses frais médicaux ainsi que ceux de sa famille (épouse et enfants). Son épouse, autrement dit la première dame, n’est pas en reste. Un véhicule de fonction avec chauffeur lui est affecté de même qu’un véhicule d’escorte de sécurité. Deux autres véhicules avec chauffeurs et du carburant sont respectivement affectés aux enfants et aux courses domestiques. La femme du Président dispose également d’un cabinet de travail avec du personnel et d’une dame de compagnie. De son côté, le Premier ministre touche par mois un salaire de 964 065 F CFA, qui est soumis à l’impôt. Les indemnités qui lui sont allouées se subdivisent en indemnités de fonction d’un montant de 175 000 F CFA et en indemnités de représentation de 300 000 F CFA.

Ses avantages en nature sont un logement de fonction, la gratuité du téléphone, de l’eau, du gaz, du transport, etc. Le Premier ministre bénéficie également d’autres avantages qui sont une indemnité de prise de fonction égale à 3 mois de salaire net d’impôts, une indemnité de cessation de fonction égale à 6 mois de salaire (les présidents d’institutions et les membres du gouvernement bénéficient des mêmes avantages). Le Premier ministre bénéficie également de la prise en charge par l’Etat de ses frais médicaux et d’hospitalisation ainsi que ceux de sa famille. Comme le chef de l’Etat, le chef du Gouvernement dispose aussi de fonds spéciaux dont le montant n’est pas spécifié. L’épouse et les enfants du Premier ministre ont respectivement à leur disposition un véhicule avec chauffeur et carburant. Idem pour les courses domestiques pour lesquelles un véhicule avec chauffeur et carburant est affecté.


--------------------------------------------------------------------------------

Politique : un grand regroupement de partis sankaristes en vue

Le paysage politique burkinabè a connu un frémissement ce week-end avec la signature, le 21 décembre dernier, d’un protocole d’accord sur la création d’un nouveau parti sankariste. C’est la énième tentative, diront les mauvaises langues, mais cette fois, les choses semblent plus sérieusement enclenchées. Le nom du nouveau parti est déjà scellé, preuve qu’un consensus minimum est acquis. Il s’agit de l’Union pour la renaissance/parti sankariste qui sera porté sur les fonds baptismaux en février prochain lors de son congrès constitutif. Sont partant pour la création de cette nouvelle entité, l’UNIR /MS de Me Sankara, la CPS de Ernest Nongma Ouédraogo, et un groupe de militants du FFS avec à leur tête Nestor Bassières. Les géniteurs de ce futur parti ont déclaré garder la porte ouverte à tous les autres camarades qui souhaiteraient s’engager ensemble avec eux. On pense à de grosses pointures comme Hubert Bazié de Convergences de l’espoir et Norbert Tiendrébéogo du FFS.


--------------------------------------------------------------------------------

Une Américaine offre 10 mille dollars pour l’orphelinat de Dayang ne wendé

Les pensionnaires de l’orphelinat du groupe scolaire Dayang ne wendé de Dassasgho ont reçu la visite d’une bonne samaritaine du nom de Sherlynn Tounger. Cette Américaine qui n’est pas à sa première initiative a remis un don de 10 mille dollars soit 5 millions de F CFA pour l’alimentation, les fournitures scolaires et pour l’habillement des 500 pensionnaires de l’orphelinat. C’était le 19 décembre dernier. Sherlynn Tounger, la donatrice, a déjà été décorée par le département d’Etat américain pour son volontariat en Afrique.


--------------------------------------------------------------------------------

Fédération de cyclisme : Ouangraoua D. Allassane prend les commandes

Comme on le sait, les structures fédérales ont commencé le renouvellement de leurs instances. Au niveau de la fédération de Kung fu, le président sortant, Alain Pikbougoum, a été reconduit sans problème. Il en a été de même au niveau de la fédération de rugby où le président sortant Arouna Sawadogo a été reconduit. Les premiers changements enregistrés se situent au niveau de la fédération de Volley ball où le commandant David Kabré a été élu président en remplacement de Issiaka Sawadogo. A ce niveau, il y avait trois candidatures à la présidence. Les deux autres candidats se sont désistés juste avant les élections. C’est au niveau de la fédération burkinabè de cyclisme que les débats ont été houleux. De 9h à 17h30, le monde de la petite reine a longuement discuté sur les rapports moral et financier. Si le rapport financier a été adopté, ce ne fut pas le cas du rapport moral malgré les amendements apportés. C’est à la suite de tous ces échanges que les élections se sont déroulées. Le 2e vice-président sortant, Alassane D. Ouangraoua, a été élu président en remplacement de son ancien président Adama Diallo par 47 voix contre 25. Nous y reviendrons dans nos prochaines éditions.


--------------------------------------------------------------------------------

Le gouverneur de la région du Sud-Ouest victime d’un accident

Le gouverneur de la région du Sud-Ouest Pascal Komyaba Sawadogo a été victime d’un accident le mardi 16 décembre 2008 sur la nationale No 1. C’est de retour d’une mission à Ouagadougou que le gouverneur de la région a vu la voiture qui le transportait faire un tonneau à moins de 7km avant Pâ. Fort heureusement tous les 3 occupants sont sortis indemnes de cet accident. Par contre, la voiture du gouverneur tractée jusqu’à Ouagadougou serait très endommagée. Les causes de l’accident sont pour le moment inconnues.


--------------------------------------------------------------------------------

Paroisse de Gaoua : RBC au secours des plus démunis

Réadaptation à Base Communautaire (RBC) /Gaoua a organisé le 5 décembre 2008 des journées portes ouvertes où des personnes démunies, en particulier des handicapés, ont reçu diverses opportunités. C’est ainsi que certains d’entre eux ont bénéficié de tricycles pour leur déplacement. Des consultations ophtalmologiques ont été faites gratuitement en marge de ces journées. La prière à la paroisse Sacré Cœur de Gaoua a constitué le bouquet final. Lesdites journées étaient placées sous le parrainage de Monseigneur Der Raphaël Dabiré.


--------------------------------------------------------------------------------

Accrochage entre un gendarme et des trafiquants à Gaoua

Le 11 décembre dernier, un accrochage entre un gendarme et des trafiquants a occasionné des blessures graves chez un d’entre eux. Ce dernier a été évacué dans un grand hôpital pour une meilleure prise en charge. Le gendarme, de retour d’une mission, aurait vu un groupe de personnes avec des cartons sur leur engin et constaté un comportement pour le moins suspect. La hiérarchie a déploré l’incident survenu au moment où certains des trafiquants brandissaient des machettes pour effrayer le pandore. C’est ainsi que le pauvre trafiquant de pile ghanéenne a reçu un coup à l’épaule et a été conduit par le même gendarme à l’hôpital.


--------------------------------------------------------------------------------

Barrage n°3 de Tanghin : un véhicule fait un plongeon mortel

Un véhicule de marque RAV4 a terminé dans la nuit du 19 au 20 décembre dernier, sa course dans le barrage n°3 de Tanghin dans la partie est, jouxtant le parc Bangr-weogo. Les occupants du véhicule, un jeune homme et une fille, tous habitant le secteur 25 de Ouagadougou (Somgandé), ont malheureusement perdu la vie dans ce drame. Accident réel ou suicide ? C’est la question que se posent plus d’un. Seule la police qui a été sur les lieux et a ouvert une enquête, pourra déterminer les mobiles de cet accident. On se rappelle, il y a presque deux ans, cinq personnes avaient perdu la vie dans les mêmes circonstances.


--------------------------------------------------------------------------------

4e Forum national des jeunes : certains ont dormi à la belle étoile

Les choses ne sont pas toujours bien passées pour les participants du quatrième Forum national des jeunes tenu du 18 au 20 décembre 2008 à Bobo Dioulasso. Le début du séjour a particulièrement été difficile pour certains qui ont dû passer leur première nuit à la belle étoile au Stade Omnisport. En fait, les salles qui devaient les accueillir n’avaient pas été encore aménagées. En rappel, pour cette 4e rencontre nationale de la jeunesse, c’est plus de 2 000 jeunes qui avaient fait le déplacement de la belle cité de Sya.


--------------------------------------------------------------------------------

Religion : des croyants de Bobo affirment avoir été guéris par l’Abbé Bicaba

La communauté catholique de Bobo a passé la nuit du 20 au 21 décembre 2008. Ils étaient nombreux les croyants de la ville à se rendre au rond- point de Dafra, où a eu lieu la veillée de prière animée par l’Abbé Bicaba. Beaucoup étaient là pour avoir la guérison de leurs maladies. Certains ont dit avoir eu gain de cause. Venus malades, ils disent repartir guéris.


--------------------------------------------------------------------------------

Auto emploi des jeunes : le Président du Faso lance le FAIJ

L’un des acquis majeurs du 4e Forum national des jeunes tenu du 18 au 20 décembre 2008 à Bobo Dioulasso est sans conteste le lancement du Fonds d’appui aux initiatives des jeunes ( FAIJ). C’est le Président du Faso Blaise Compaoré, lui-même, qui a lancé officiellement l’opération en remettant les premiers chèques du FAIJ à des jeunes promoteurs. En tout, c’est 600 jeunes formés à l’entrepreneuriat qui bénéficient cette année des services du Fonds. La mise en place du FAIJ va offrir davantage des opportunités aux jeunes formés de s’auto –employer.


--------------------------------------------------------------------------------

CERFI : un dîner débat sur la spiritualité dans le couple

Le Cercle d’études, de recherches et de formation islamiques (CERFI) organise le mercredi 24 décembre prochain à Excellence hôtel (à Ouagadougou), un dîner débat placé sous le thème, "spiritualité dans le couple". La soirée offrira aux couples l’occasion d’échanger sur les questions relatives à toutes les préoccupations spirituelles au niveau des familles ; et ce avec le concours d’éminentes personnalités averties des sujets spirituels.

Sidwaya

Aucun commentaire:

Media UK: media news

Archives du blog